Voyage prévu:

 

Mercredi soir, 8.30pm depart d'Aukland. Arrivée à Christchurch à 10.30pm pour une dernière soirée de folies avec Shrester et Jejay.

 

Jeudi, depart de Christchurch pour Paris, avec escale à Kuala Lumpur en Indonésie à 3.10pm. Arrivée à Paris le 24 juin à 9am.

 

Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu... Le nuage de cendre qui vient du volcan du Chili empeche les avions neo-zelandais de voler depuis dejà plus d'une semaine.

Mercredi après-midi, après une enième vérification c'est le drame. Mon avion du soir est annulé. Flora et Thomas, le couple de français, m'avaient dejà envoyer un message dans la matinée pour me demander comment ca se passait pour moi, leur vol pour Hawai ayant été annulé... Pour vous situer, je vol avec JetStar jusque Christchurch puis avec AirAsia jusque Paris.

 

J'appelle AirAsia pour savoir comment ca se passe si je ne peux pas arriver à Chch à temps. Pas très rassurant... Il me faut une preuve de JetStar que mon vol a été annulé pour que leur service clientèle etudie mon dossier pour peut-etre eventuellement si l'envie leur prends, me mettre sur un autre vol...

J'appelle Jetstar pour avoir ce papier et Hô Miracle! On me propose un vol le lendemain matin qui me permettrai d'avoir ma correspondance. Bon je passe les problèmes de telephone du au service surbooké, les demi-heures d'attente, le telephone qui coupe quand je suis en pleine communication... Bref , je suis mise sur le vol de 7am!

 

Michelle apprecie très moyennement de quitter la maison à 6h mais bon... Le soir, dernier Masala avec Sabine et Flo qui n'étaient pas là le lundi... Pas le temps d'arriver au restau, texto de Michelle, ma host, mon vol est affiché annulé. Après deux tentatives d'une demi heure en attente, j'abandonne...

Je recontacte AirAsia pour savoir quand est le prochain vol car ce que me dit leur site internet ne plait pas trop. Malheureusement, ils me le confirment, prochain vol pour Paris dans une semaine!!! Vive les low cost!! Si je ne veux pas annuler Geneve, il FAUT que je soit à Chritchurch avant 2pm le lendemain. Après avoir abandonner les idées de nager, marcher, rouler et que sais-je d'autres par manque de temps, le dernier choix est de prendre un billet sur la seule compagnie qui vole, Air NewZealand. Mais je refuse de le prendre en ligne pour arriver à l'aeroport et qu'on me dise que finalement ils ne volent pas.

Je vais donc direct à l'aeroport. Je peux être sur le vol de 11am, arrivée 12.20pm. Parfait! Enfin sans compter le prix... 470$!!!! Plus de la moitié que ce que ca m'a couté pour revenir en Europe!! Mais je n'ai pas le choix. Je prends. Sauf, car oui forcement se serait trop facile, ma carte neo zelandaise passe pas. Je sais tout de suite d'où est le soucis. J'ai payé des places de rugby 208$ la semaine d'avant. J'avais la transaction en attente trois fois sur mon comptes. J'ai vu avec la compagnie qui m'avait dis avoir regler le probleme... Apres verification plus tard, ils ont bien reglé le probleme en me reversant les deux fois en trop sauf que du coup, j'avais plusd 'argent pour payer au moment que je voulais acheter mon billet. Heureusement que j'ai ma carte francaise...

 

Anyway, j'arrive enfin à m'envoler pour Christchurch. J'ai deux heures d'attente la-bas. Impossible de voir mes collocs ou Andrew. Impossible de recuperer mes affaires. Et dire que j'ai poster un colis à plus de 60$ pour avoir de la place dans mon sac... M'aura couté cher ce volcan! Je suis vraiment très triste et decue de ne pas pouvoir revoir mes amis. J'attendais cette dernière soirée en N-Z avec eux depuis si longtemps...

 

Enfin, j'embarque sur Air Asia. Premier vol, je suis tout à l'avant. Pas grand chose à dire. Deuxieme vol, tout au fond. J'ai à coté de moi un suedois lui même à coté d'une francaise. On parle anglais tous les trois, c'est sympa. 12 hsuivi de 14h de vols avec 2h d'escale. C'est très long. Surtout que volant avec une compagnie low cost, je n'ai pas de TV, pas de confort, rien. Heureusement que j'ai un livre et de la musique. Je dors normalement beaucoup dans les transports mais pas cette fois, forcement. Je reflechis beaucoup. Je pleure à peine. Un bout de papier pour mettre mes idées au clair et ca va mieux.

 

Et finalement, nous voilà à Paris. Enfin. Il y a une grève, une manif, des gens qui grognent et qui parlent français tout autour de moi. Je craque. Toutes seules les larmes se mettent à couler. Mais qu'est-ce que je fais là??

 

Quelques heures à tuer. Je squatte le McDo, la connexion Wifi et me shoot au café pour pas dormir et prendre le rythme. Bientôt, il sera l'heure d'embarquer... Je m'envole pour Genève. Peut-être une nouvelle aventure... L'avenir me le dira.